Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Cultures > Arboriculture > Noix

Noix

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La Noix, une production en plein essor

> La production de noix à l'échelle mondiale


En tonnes de noix coque
Chine1 700 000
Iran453 988
Etats-Unis420 000
Turquie212 140
Ukraine115 800
Mexique106 945
Chili42 668
Inde36 000
France33 716
Roumanie31 764

 

Production des 10 principaux pays producteurs en 2013 (source : FAO stat)

 

Le trio de tête des pays producteurs est la Chine, l'Iran et les Etats-Unis. Parmi ces derniers, seuls les Etats-Unis sont largement exportateurs.
La production mondiale de Noix ne cesse d'augmenter depuis 30 ans, sans parvenir à couvrir la demande mondiale, en constante augmentation.

La France est le quatrième pays exportateur de Noix (coques et cerneaux), au deuxième rang mondial derrière les Etats-Unis pour les exportations de noix coques.
A l’échelle de l’Europe, la France est le deuxième pays européen producteur, derrière l'Ukraine et le premier pays européen exportateur. La production diminue en Italie mais augmente en Espagne, les 2 principaux pays européens importateurs de noix françaises.

> La production de noix au niveau national et régional

La noyeraie française est devenue le deuxième verger français en terme de superficie. Avec le kiwi ce sont les deux seules productions fruitières dont la surface a augmenté en 10 ans.

Zone de productionSurface (en ha)Nombre d'exploitations
France21 5035 455
Aquitaine6 2401 701
Limousin1 023369
Midi-Pyrénées2 846967
Lot2 553866


On observe deux pôles de production comparables : le sud-ouest et le sud-est. Chacun produisent 20 000 t environ. Le bassin de production du Sud Est est concentré dans le département de l'Isère. Dans le Sud Ouest, la production est répartie majoritairement sur 3 départements (dans l'ordre d'importance) : la Dordogne, le Lot et la Corrèze.

L’amélioration de la qualité du produit a permis de maintenir un bon niveau d'exportation les dernières années malgré une concurrence de plus en plus difficile avec les pays de l’est de l’Europe et le Chili.

La nuciculture lotoise

> La production de noix dans le Lot

Environ 2 600 hectares de noyers sont actuellement présents dans le département du Lot, répartis sur 650 exploitations. Les nuciculteurs lotois représentent 15% des producteurs de noix français, 12 % de l superficie de la noyeraie française et 90 % de la surface noix de Midi-Pyrénées.
La Franquette, variété traditionnelle, est majoritairement présente dans le département. Mais le verger se diversifie par l'apparition de variétés telles que Fernor, Lara et Chandler qui ont une conduite un peu plus rationnelle.

On retrouve 2 zones de production dans le département :

  • La vallée du Lot, en aval de Cahors, où les producteurs de noix sont majoritairement orientés vers les productions végétales pérennes : l'activité noix complémente en général la production de vin de Cahors.
  • La vallée de Dordogne, zone la plus importante, se prolongeant sur la Corrèze et la Dordogne, où les exploitations des producteurs de noix sont de type polyculture élevage, mais avec quelques producteurs qui se sont spécialisés en noix. La superficie plantée en noyers dans cette zone augmente en partie sur les anciennes terres à tabac.

> L'organisation économique de la production

Les noix récoltées, lavées et séchées sont commercialisées à 60 % au sein de coopératives, le reste étant vendu auprès de négociants. Ces noix sont soit transformées en cerneaux, soit commercialisées en coque directement.

CAPEL, VALCAUSSE et PROMONOIX, organisations de producteurs lotoises, commercialisent la production de 240 producteurs lotois. Interviennent également LIPEQU, Coop CERNO et la Périgourdine, organisations de producteurs de la Dordogne.

Organisation de producteursNombre de nuciculteurs lotois adhérentsTonnage de la structure
CAPEL741 600
VALCAUSSE751 600
PROMONOIX931 450

 

Atouts et difficultés de la filière

> La station expérimentale de Creysse : un pôle de recherche au cœur de la zone de production

Crée en 1987 par la profession nucicole, la station expérimentale de Creysse compte aujourd'hui la ferme compte une SAU de 30 hectares. Elle emploie 5 salariés permanents. Les travaux conduits portent principalement sur la selection variétale et l'optimisation des itinéraires techniques des noyeraies du Sud-Ouest. Le programme de recherche est défini par les professionnels sous la responsabilité technique du CTIFL. L'échange entre l'équipe de Creysse, les conseillers des O.P et des Chambres d'Agriculture permet le transfert de connaissances auprès des producteurs du Sud-Ouest.

La présence de la station expérimentale de Creysse au sein de la zone de production est un facteur de dynamisation et de développement de la filière.

> L'AOP : la reconnaissance d'un produit de qualité

L'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) Noix du Périgord a été obtenue par la filière le 2 mai 2002, reconnaissant l'authenticité et la typicité du travail des nuciculteurs du Sud-Ouest. Elle a trouvé son prolongement européen, le 20 août 2004, en se transformant en AOP.

4 variétés sont commercialisées sous le signe de l'AOP : Corne, Marbot, Grandjean et Franquette.

Ce label garantit aux consommateurs :

  • l'origine : la production et le conditionnement ont lieu dans l'aire géographique délimitée de l'AOP,
  • la typicité gustative : apportée par ces 4 variétés traditionnelles adaptées au terroir,
  • la qualité du produit : seules les meilleures catégories sont commercialisables sous le label de l'AOP.


> Mouche du brou : un organisme de quarantaine menaçant la noyeraie du Sud-Ouest

Arrivée en France en 2007 et présente dans la vallée du Lot depuis 2010, la Mouche du brou de la noix s'installe en vallée de la Dordogne depuis 2014.

Ce diptère s’attaque uniquement au noyer et peut causer 80% de perte sur les vergers non protégés. D'abord contrôlée par arrêté préfectoral, la détection et la lutte contre ce ravageur est à la charge de chaque producteur depuis 2014.

Les noyeraies de la vallée de la Dordogne n'étant pour la plupart pas traitées, la lutte contre la mouche du Brou implique l'acquisition du matériel de traitement (tracteur cabine + atomiseur). Cela modifiera à long terme l'aspect de la production de noix dans le département. En effet, l'investissement sera trop lourd à porter pour nombre de petits producteurs diversifiés.

Le développement de piégeage massif est donc très attendu par la profession.

 

 


Contacts


CHAMBRE D'AGRICULTURE
DU LOT

Lydie LEYMARIE LACHAUD

13 avenue du 8 mai
46200 SOUILLAC

Tél. : 05 65 37 81 38

Email : l.lachaud@lot.chambagri.fr

____________________________________

Comité du Noyer et de la Châtaigne
Président :
Georges DELVERT
13 avenue du 8 mai
46 200 SOUILLAC
tél. : 05 65 37 81 38

Station Expérimentale de Creysse
Président :
Sébastien SOULIE
Perrical
46 600 CREYSSE
Tél. : 05 65 32 22 22
Tél. : 06 65 32 27 44

Syndicat Professionnel de la noix et du cerneau de noix du Périgord
ou AOP Noix du Périgord

Alain POURQUET
Perrical
46 600 CREYSSE
Tél. : 05 65 32 22 22
Tél. : 06 65 32 27 44