Actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Production de lait de brebis : une opportunité à saisir

Les produits au lait de brebis connaissent un succès croissant auprès des consommateurs. La filière recherche de nouveaux producteurs, notamment sur le sud du Lot. La Chambre d’Agriculture a donc organisé une journée de présentation de cette production rémunératrice.

Les produits laitiers de brebis n’ont jamais connu un tel succès. Au delà des fromages, les consommateurs se tournent désormais en masse vers les yaourts, caillés, brassés, crèmes, fromages à salade… Les fabricants manquent donc de lait et se tournent vers la filière ovine régionale. En effet, nous possédons le plus grand cheptel ovin avec la race Lacaune qui présente les meilleures aptitudes laitières, ainsi que les infrastructures nécessaires.

             les éleveurs intéressés ont pu visiter l’élevage laitier du GAEC de la Remise à Gréalou

La Chambre d’Agriculture a organisé une journée qui commençait par la visite de l’élevage du GAEC la remise à Gréalou où la famille Lacroix possède depuis longtemps un troupeau de brebis Lacaune laitières. Ce sont aujourd’hui 550 brebis qui sont traites matin et soir . L’élevage est suivi par UNOTEC ( association de la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron et d’Ovitest ) et affiche des résultats économiques très intéressants. La rémunération du travail dépasse les 2 SMIC.

SODIAAL CHERCHE DES PRODUCTEURS

Joël Ferrand, président de la section brebis lait de Sodiaal, expliquait les nombreux avantages de cette production « nous fixons la grille des prix mensuels un an à l’avance et octroyons des volumes de référence intéressants à nos éleveurs ( prix moyen supérieur à 900 € les 1000 l ). Nous cherchons de nouveaux producteurs, principalement sur le sud du Lot, car nous avons déjà la tournée de collecte du Villefranchois avec toutes les infrastructures en place. Les éleveurs intéressés, en reconversion comme en création d’atelier, bénéficieront donc de tout cet encadrement technique très performant... »

Enfin, le conseiller ovin de la Chambre d’Agriculture, Rodolphe Puig, présentait les deux dispositifs d’aide existants : le PCAE national 2015-2020 (plan compétitivité adaptation des exploitations) géré par la DDT et non cumulable avec d’autres dispositifs (aides aux investissements... ), et le PASS régional géré par la région Occitanie qui accompagne les projets des éleveurs dans des conditions similaires mais avec des taux d’aides un peu inférieurs.


Allez à la rubrique : Productions & techniques / Elevage / Filières / Ovins