Actualité A la UNE

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quercy blanc - La dangereuse Ambroisie se répand !

Quercy blanc - La dangereuse Ambroisie se répand !

L’ambroisie, plante invasive au pollen très allergisant, devient un véritable problème sanitaire de société dans les régions fortement infestées comme Rhône-Alpes. Malheureusement, elle est arrivée il y a quelques années sur le Quercy blanc où elle se plaît et se répand très vite. Les agriculteurs sont les premiers concernés mais tous les acteurs du territoire doivent se mobiliser.

Elle porte un joli nom et présente une belle apparence de plante sauvage des champs mais il ne faut pas s’y fier car l’ambroisie est en train de devenir un véritable problème de santé publique, d’environnement et même agricole pour tout notre territoire. Importée accidentellement des Etats-Unis au siècle dernier, cette plante invasive aux capacités d’adaptation exceptionnelles libère à maturité, de mi août à mi septembre, un pollen très allergisant. Celui-ci peut être transporté par le vent sur 100 km en faisant la plante la plus dangereuse de notre environnement !

En cette fin d’été, les principales régions infestées sont sur les dents car l’exposition prolongée à ce pollen provoque des symptômes graves : rhinites, conjonctivites, asthme, urticaire, eczéma … chez une proportion croissante de la population. L’Agence régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes chiffre déjà à 660 000 le nombre de personnes allergiques dans cette seule région générant plus de 40 millions d’euros de frais de soins. Sur toute la France, l’extrapolation de ces chiffres fait sursauter : plus de 6 millions de malades potentiels pour un coût total de 330 millions d’euros !!!

LA LUTTE S’ORGANISE

Face à ce fléau, les pouvoirs publics ont pris la mesure du danger et ont lancé diverses initiatives : observatoire de son implantation, localisation et cartographie, sensibilisation à son expansion… Un seul mot d’ordre, éradiquer et supprimer un maximum de pieds d’ambroisie. Sur notre département, l’Agence Régionale de Santé a pris l’initiative d’essayer d’améliorer les connaissances sur son implantation réelle et de sensibiliser l’ensemble de la population : elle finance le CPIE Quercy-Garonne (centre d’initiative à l’environnement) pour promouvoir la plate-forme signalement-ambroisie (www.signalement-ambroisie.fr), accompagner et former les référents territoriaux pouvant être désignés par les collectivités territoriales et communiquer le plus largement possible sur cette problématique. Un appel aux municipalités et aux communautés de communes pour nommer des personnes référentes capables de reconnaître cette plante et de suivre son expansion afin de coordonner la lutte. C’est là que les choses se compliquent car l’ambroisie n’est pas si facile à éradiquer. Ses responsables soulignent « tout le monde rural est concerné, les paysans, les jardiniers amateurs, les gestionnaires des routes, des terrains publics… Il est donc nécessaire de former le plus de gens possible à l’identification et à la lutte qui nécessite des approches différentes.

Il est préférable que toutes les actions de gestion soient réalisées avant la floraison de l’ambroisie pour limiter l’exposition aux pollens.

Si une intervention doit avoir lieu pendant la floraison, il est conseillé de porter un masque, des gantset des vêtements recouvrant tout le corps.Eviter, autant que possible, les zones colonisées en matinée car c’est durant cette période que les pics de pollens sont les plus importants. Après les opérations de gestion, retirer les vêtements ayant été en contact avec le pollen et se laver les cheveux.Il est important d’agir dès détection car une intervention précoce permet de limiter son expansion qui va être très rapide d’une année sur l’autre compte-tenu du nombre de graines produites.

QUELQUES SITES UTILES

Vous trouverez la plate-forme de signalement de l’ambroisie sur internet :

www.signalement-ambroisie.fr mais aussi sur le site www.ambroisie.info qui permet d’accéder aux ressources documentaires dont un guide précisant les modalités de gestion de cette plante invasive.

                          L’ambroisie se répand sur les plateaux du Quercy blanc, dans les cultures ou les bordures de champs, libérant son pollen très allergisant de mi août à mi septembre, et devenant un problème majeur de santé publique !

TEMOIGNAGE

David TOMASELLA (Agriculteur à Saint Pantaléon)

« J’ai constaté l’arrivée de l’ambroisie sur mes terres de plateaux il y a quelques années mais l’infestation augmente saison après saison. Elle pousse sur les chaumes dès la moisson des céréales terminée ou dans les tournesols et sojas où elle se plaît. En pratique, cette plante s’avère très difficile à éliminer. Elle est vraiment rustique avec un système racinaire en pivot qui descend profond. Le déchaumage mécanique avec des outils à disque est donc inefficace et je dois intervenir très précocement avec un outil à dents muni de rasettes afin de la déchausser. Le plus efficace est le désherbage chimique avec un mélange de glyphosate et d’hormone à appliquer juste après la moisson mais ça coûte cher et ces matières actives sont controversées! Avec cette nouvelle contrainte, je me demande si je vais continuer à faire des cultures d’été ! Je préfère implanter du colza qui m’amène à préparer mes sols et éradiquer l’ambroisie. Cette plante invasive devient un problème majeur qui touche tout le monde, agriculteurs comme habitants ou randonneurs. Il faudrait rendre sa lutte obligatoire à tous les niveaux... »

                          Apprenez à reconnaître l’ambroisie, une plante qui est relativement facile à identifier en été car elle pousse sur les chaumes, les cultures d’été ou les bords de route.